Rencontres asperger

Ce ressenti est justifié et légitime. Et quand par-dessus le marché je m'entends dire " Mais ne t'énerve pas! Elle ne pensait pas à mal, tu exagères. Ma colère est balayée d'un revers de la main. On m'a balancé un truc moche qui m'a blessée et bizarrement c'est MA réaction qui est sujette à caution. C'est MOI qui devrais " faire des efforts ". On n'est pas loin du " Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, tends-lui aussi la gauche, et roule-lui une pelle par-dessus le marché ". J'ai beau avoir son swag, je ne suis pas Jésus. En gros c'est la double peine, le double effet Kiss Cool dans ta face.

Idem quand je subis un propos sexiste, que j'en parle après coup avec un homme de sexe masculin pour trouver un peu de réconfort et qu'il me dit de "relativiser".

Pour le réconfort, on repassera. Pas étonnant que l'on finisse par se replier sur notre communauté si les seul. Taxer de communautaristes des personnes qui n'ont finalement pas d'autre choix que de se retrouver entre elles pour pouvoir se sentir acceptées est un peu facile. Personnellement, je ne me sens jamais aussi bien que quand je suis avec mes ami.

Et les quelques ami. Dans tous les autres cas, je ne me fatigue pas à essayer, je sais que la relation est vouée à l'échec. C'est tout. Et ça n'est pas si compliqué. Si demain une personne noire me dit qu'elle vient d'être recalée à un entretien d'embauche et qu'elle pense avoir été victime de racisme, je ne vais pas m'amuser à lui dire " Non mais attends tu es parano, peut-être qu'ils avaient juste un meilleur candidat que toi!

Qui suis-je, moi blanche privilégiée, pour savoir mieux qu'elle ce qu'elle a vécu? Elle sait. Elle est aguerrie. Alors l'idée c'est juste de faire silence, d'écouter, et de prononcer ces quelques mots qui peuvent sauver des vies: En plus d'être blessants, les propos sexistes, racistes, homophobes, autismophobes, handiphobes etc. Comment cesser de croire que les femmes sont faibles, que les arabes sont des voleurs et les noirs des fainéants si chaque jour qui passe ces images sont renforcées par notre façon de communiquer? Comment les enfants peuvent-ils grandir sans devenir sexistes, racistes ou homophobes C'est pour cela que d es remarques du genre: Comme si se comporter soit-disant comme un homosexuel ou comme une femme était insultant!

Allons bon. Au 21è siècle on est encore en train de se moquer de la femme plutôt que du macho, du noir plutôt que du raciste, mais quelle honte! Et quel manque d'inspiration En plus d'être vues et revues ces blagues justifient et alimentent les inégalités. Il existe des rapports de domination dans la société.

Merci, bisous.

Les nouvelles

Alors oui, j'estime que ma colère, en plus d'être justifiée et légitime, est saine. Quand elle est là, je l'accueille. Car elle dit quelque chose. C'est un signal d'alarme qui m'est utile. Elle m'informe qu'un truc ne tourne pas rond dans la situation que je vis, elle me prépare à me défendre ou à me préserver. Ma colère me donne un petit coup de pied aux fesses. Elle me conforte dans l'idée que nous avons encore beaucoup de travail à faire et que notre lutte est juste. Elle m'invite à bousculer l'ordre établi. C'est une colère qui a du sens, qui parle de mon vécu, de mon combat, de mes valeurs.

C'est une saine colère. Et le prochain qui m'emmerde, je le dégomme à coups de tofu, bordel! Je suis depuis quelques années fascinée par cette devise de Sarah Bernhardt: Quand même. Cette femme a tout osé, elle se moquait des conventions et a marqué son époque par sa fougue, son aplomb et sa détermination. Elle a traversé tant de choses Quand je pense à elle, à son parcours, je me dis que rien n'est impossible. C'est une pensée réconfortante. Sarah Bernhardt est mon doudou intellectuel. J'ai vécu ces derniers mois un fucking shitstorm, que même la belle Sarah elle en aurait chié des ronds de chapeau.


  1. site rencontre agriculteur gratuit;
  2. asperger - Le blog de emoiemoietmoi?
  3. Forums de discussion.
  4. rencontres petites annonces maroc.
  5. site de rencontre avec homme blanc.
  6. Les autistes Asperger s'épanouissent en devenant des geeks | jemehyqutaba.tk.
  7. Forums, groupes et sites de rencontre | Fédération québécoise de l'autisme!

Je m'excuse auprès de vos chastes oreilles, c'était la minute scato, ça ne se reproduira plus. Et je salue au passage les psykk qui pourront dire que je suis bloquée au stade anal, blablabla, pénis, trou, blablabla, on connaît la chanson. Donc déjà je me suis embarquée dans une relation amoureuse plus que tumultueuse. Moi qui aspire au calme et à la sérénité, j'avais l'impression d'être un mouchoir pris dans une tempête émotionnelle. Des montagnes russes en permanence, avec une alternance entre des moments de pur bonheur et d'autres où j'avais l'impression qu'on me trifouillait les intestins avec un tison ardent.

Forums, groupes et sites de rencontre

Je ne savais plus si je devais rire, pleurer, vomir, ou les trois en même temps en mode exorciste. Après avoir essayé de comprendre, négocier, accompagner, poser des limites, exprimer mes besoins, j'ai fini par baisser les bras. J'avais le sentiment d'être dans une relation où se côtoyaient le meilleur du meilleur mais aussi le pire du pire. Et je n'en pouvais plus. Heureusement mes ami.

J'ai notamment eu un électrochoc quand ma copine Juju m'a sorti de but en blanc, alors que je me vidais élégamment de toute ma morve dans un mouchoir qui s'en souvient encore: Je ne me reconnaissais pas non plus, à vrai dire. En cinq mois, j'étais devenue une espèce de zombie déprimé, à fleur de peau, qui avait tout le temps peur des sautes d'humeur de son conjoint. J'étais en tension en permanence, tout en ayant la volonté d'y croire et d'avancer. Il n'a pas supporté la séparation, qui s'est avérée être aussi destructrice que la relation en elle-même. Sa réaction a eu au moins le mérite de me conforter dans l'idée que j'avais fait le bon choix.

Maintenant les choses sont plus claires qu'elles ne l'ont jamais été: Car, comme me l'a si bien dit quelqu'un que j'estime beaucoup: Je refuse catégoriquement de me faire malmener sous prétexte que l'autre "souffre". Et puis dans tout ça il a fallu que je rassemble mes forces pour préparer ma soutenance de thèse. Le contexte s'y prêtait vachement bien je précise pour mes camarades autistes que c'est de l'ironie. J'avais tous les symptômes du stress post-traumatique.

Je ne dormais plus, je ne mangeais plus, je sursautais pour un rien, j'avais des douleurs incongrues, des chutes de tension vertigineuses, de la tachycardie, des cauchemars, des flashbacks, tout en étant en parallèle dans l'anticipation anxieuse de la soutenance. J'ai essayé de gérer ça à coups d'Euphytose et de millepertuis alors qu'en vrai j'aurais eu besoin d'une perfusion de Prozac. Après un passage au commissariat dépôt d'une main courante pour harcèlement et aux urgences psychiatriques bonjour-aidez-moi-je-suis-en-train-de-perdre-pied , je me suis résignée à prendre des anxiolytiques.

Moi qui déteste les médocs. Première fois de ma vie que j'ai goûté aux joies du Xanax ironie, again. Pendant 15 jours je les ai gobés comme de vulgaires tic-tacs. Oh et ai-je précisé que j'ai dû faire euthanasier mon chat, aussi? Eh ouais. A une semaine de la soutenance. Et puis j'ai rebondi. Parce que je n'avais pas le choix. Parce que toute expérience est bonne à prendre. Et parce que je suis une guerrière. Le jour de la soutenance est arrivé.

J'ai pleuré le matin, j'ai pleuré dans ma voiture en y allant. J'étais tout simplement épuisée et terrorisée. Mes parents m'ont quasiment portée à bout de bras jusqu'au jour J. Je ne sais pas trop bien comment j'aurais fait sans eux. Face à mon jury, j'ai essayé de faire bonne figure. J'avais la voix qui tremblait par moments, mais j'ai ravalé mes larmes.

Ma thèse aura été pour le moins clivante. Là où certains ont vu trois thèses en une, d'autre ont vu trois rendez-vous manqués. Là où certains ont salué l'originalité de la discussion - politisée et engagée -, d'autres ont regretté qu'elle ne respecte pas un format canonique. J'ai proposé à la fin de ma thèse une inversion du stigmate.

Je suis partie du principe que nous vivons dans un système le néolibéralisme qui est pathologique et pathogène, et que les personnes autistes, parce qu'elles sont résistantes aux normes sociales, seraient peut-être bien in fine les plus saines qui soient. Il m'a été opposé à cela qu'il ne fallait pas fanfaronner en avançant que les personnes autistes seraient "supérieures" aux personnes non autistes ce qui n'est d'ailleurs pas mon propos, mais passons.

Etrangement, la verticalité ne poserait donc problème que lorsqu'elle est en défaveur des non autistes Il m'a également été reproché à demi-mots d'avoir investi trop d'affect dans mon travail, alors que la simple lecture de ce que j'ai produit a visiblement déchaîné les passions.

Asperger? surdouance ? zèbre ?

L'ironie de la vie J'ai essayé de me montrer convaincante, ce qui n'a pas été chose aisée. Les joutes verbales ne sont vraiment pas mon fort, j'ai du mal à formuler mes idées à brûle-pourpoint, qui plus est à l'oral. J'ai besoin de temps pour poser et verbaliser mes pensées, et ce qui suppose souvent de passer par l'écrit. Après 20 minutes de présentation , 2h de questions et 15 min de délibérations, l'affaire était dans le sac.

Notre écosystème

Je suis désormais "docteure en psychologie sociale", avec les félicitations orales du jury! Je dois quand même refaire intégralement ma discussion, mais bon c'est un moindre mal.

Le plus dur est derrière moi! Je ne suis pas du genre à m'auto-congratuler.

Centre Ressources Autisme Pays-de-la-Loire - Rencontres de personnes Asperger

J'ai plutôt tendance à attribuer mes réussites à un coup du sort et mes échecs à mon incompétence Le fameux complexe de l'imposteur. Mais là vraiment je suis fière de ce que j'ai accompli! Cette thèse était en soi un acte fort, militant. Ne serait-ce que parce que je me suis positionnée dès le départ en tant que personne directement concernée ET jeune chercheuse sur la question de l'autisme. Il n'était en effet pas question pour moi de plaider pour le respect et l'inclusion des personnes autistes tout en étant au placard!

Je n'aurais jamais pu vivre avec ce paradoxe sur ma conscience. Le milieu universitaire a pourtant essayé de m'en dissuader, à plusieurs reprises. Soit-disant que mon étiquette d'autiste me desservirait, et nuirait à ma crédibilité. J'ai tenu bon. On m'a demandé de ne pas écrire que j'étais autiste dans ma thèse. Qu'importe, je l'ai dit le jour de la soutenance. J'avoue que ma ténacité me surprend moi-même. J'ai un combat à mener, et ça me rend increvable: Le milieu académique français n'est semble-t-il pas "chaud" pour accueillir des profils comme le mien, mais si personne ne se lance, il est évident que rien ne changera jamais!

Il n'y a pas de honte à être autiste. Il n'y a pas non plus de honte à être autiste ET chercheur. Cette double casquette me sert plus qu'elle ne me dessert, et me rend d'autant plus légitime pour parler d'autisme. Car "C'est celui qui est qui sait ". Alors je continuerai à tracer ma route. Je continuerai à faire entendre ma voix.

Notre voix. Je suis forte, parce que je ne suis pas seule. Je suis forte, parce que je suis soutenue par toute une communauté. J'ai ressenti cette énergie incroyable le jour de la soutenance! Il y avait une centaine de personnes dans la salle dont plein de camarades autistes qui avaient fait le déplacement!!! C'était vraiment génial Alors oui, je continuerai. Malgré les aléas de la vie, malgré les moments de doute, d'épuisement, d'angoisse.

Notre marraine

Des cours pour enrichir notre culture, élargir nos horizons, découvrir de nouveaux intérêts Des ateliers pour développer notre autonomie et construire notre projet de vie Des formations psychosociales pour mieux se connaître et développer des outils pour relever nos défis Des conférences et visites pour stimuler notre motivation, susciter notre inspiration, provoquer de belles rencontres, mieux connaître notre société.

Plus sur l'Académie. Plus sur le studio. Les nouvelles. Au besoin appeler l'association. Accueil Qui sommes-nous? Retrouvez nous!! Connexion à Facebook. Suivre Asperger95amiti. Document Adobe Acrobat La meilleure façon de nous connaître, sans engagement. Un vrai moment de rencontre et d'échange.