Il y a des rencontres quon oublie pas

De tous les Ghibli que j'ai vu jusque-là, et cette fois je commence à avoir en stock les principaux, Le Voyage de Chihiro est celui qui me laisse le plus pantoise. Miyazaki fait des films compliqués et entourloupés sur eux-mêmes. Jusque-là, ne pas tout comprendre ne m'a pas posé de problème parce que ça fait partie des choses que j'aime dans le cinéma: Il y a toujours cette frontière indicible entre le fantastique et le monde réel qui semble si naturelle dans ses films qu'on ne se pose pas de question et on accepte ça gentiment.


  • site rencontre portugais.
  • site de rencontre pour mere monoparentale!
  • rencontre celibataire camping car.

On a toujours des tonnes de créatures étranges et tirées par les cheveux qui nous ravissent avant de nous surprendre et sont acceptées avant que l'on ne songe seulement à les rejeter. On a toujours des idées défendues, une place importante de la nature et un aspect traditionaliste important. Ce sont des éléments qu'on retrouve dans le Voyage de Chihiro. Néanmoins, j'ai l'impression qu'il est plus brouillon que les autres. En tout cas, j'avais du mal à poser ma réflexion sur quelque chose et arriver à suivre tout ce qu'il se passait. J'avais l'impression que trop de choses et trop de créatures surgissaient en même temps et que trop peu étaient complètement explicitées ou laissaient de la place à la réflexion.

Comme tous les Miyazaki, je n'ai pas toutes les réponses à mes questions, mais celui-ci en particulier me laisse plus frustrée. J'aurais aimé un tout petit peu moins de pagaille et un tout petit peu plus de clarté. Et on ne parle même pas de l'idée que je m'étais faite de ce film qui ne correspond pas du tout à ce que j'ai vu. Ça aussi c'est méga frustrant, mais de la faute à personne sauf à moi uhum. Chihiro est pour l'instant le premier personnage que je remarque ne se retrouvant pas avec les cheveux courts à un moment ou à un autre.

Voici donc notre exception qui brise un peu ma théorie aha. Néanmoins, une fois encore on trouve ce cheminement du personnage. Comme j'étais un peu perplexe vis-à-vis des messages de ce film, je suis allée sur wiki, et au lieu de reformuler bêtement ce qu'ils disent en faisant style que ça vient de moi, je cite: J'ai trouvé cette remarque intéressante et pertinente dans le sens où en une phrase, elle résume quelque chose de très présent chez Miyazaki.

Mais elle entraîne un problème pour moi. Je ne connais absolument rien du contexte japonais qui introduit ces films et je me retrouve lésée à chaque fois. C'est bien évidemment quelque chose qui est présent dans chacun de ces films, mais dans le Voyage de Chihiro , j'ai réellement ressenti un manque de connaissance sur la culture japonaise, et je crois vraiment qu'en sachant plus de choses à propos de leur manière de vivre, on comprendrait bien bien mieux les films Ghibli, d'autant plus que dans celui-ci précisément, j'ai lu à plusieurs reprises qu'il y avait un désir de Miyazaki d'opposer le capitalisme au traditionalisme.

Dommage, je ne connais fichtrement rien au traditionalisme japonais. Donc voilà, ça c'est quelque chose que je trouve assez handicapant en faisant ce marathon d'une manière générale, je manque horriblement de connaissances sur la culture japonaise et j'ai l'impression de raté la moitié des films que je regarde.

Citations sur les rencontres

Du coup je suis complètement partagée et c'est horrible parce que d'un côté il y a toutes ces choses qui m'ont posées problème, et de l'autre je reconnais la patte à Miyazaki, mais du genre, sa très bonne patte. J'ai adoré les personnages, j'ai adoré les décors, le soin du graphisme et les couleurs, j'ai adoré les créatures aussi étranges les unes que les autres, la beauté du dragon et la beauté d'Haku uhum , j'ai adoré la musique la deuxième que je remarque réellement après Mononoké , c'est donc pas rien.. Donc il n'y a que des bonnes choses! Mais des bonnes choses tellement emmêlées sur elles-mêmes que je me suis perdue en cours de route.

Il y a un truc dont je voudrais parler dans cette chronique. Je ne l'ai pas fait avant mais ce sont des romances. Ce que j'apprécie chez Ghibli, c'est que la romance n'est pas prédominante et la femme est dans une quête d'évolution et non dans la recherche du grand amour ce qui laisse une place assez faible pour la grande romance comme on la connaît des Disney. La femme de Miyazaki est forte et indépendante, ou le devient.

Rencontre avec des hommes remarquables film

C'est forcément quelque chose que j'aime puisque c'est quelque chose que je défends. Néanmoins, la romance est toujours sous-jacente entre les deux personnages principaux.

Je trouve ça plutôt habile, qu'elle soit là sans habiter l'écran de A à Z. J'aime beaucoup l'aspect compliqué de celle entre Ashitaka et San La princesse Mononoké , par exemple, et j'aime aussi la timidité entre Sheeta et Pazu Le Château dans le Ciel. Bref, j'aime bien les romances discrètes de Miyazaki, voilà. En revanche, suis-je la seule à ne pas du tout trouver crédible celle entre Chihiro et Haku? Elle a dix ans, il en paraît vingt, les gars.

C'est vraiment vraiiiiment chelou. J'ai rigolé pendant des lustres. On est reparties des chiottes ensemble et on se s'est plus quittées de la soirée. Aujourd'hui, j'y repense nostalgique quand sa poupée m'appelle " Heyyyy tata babar!!!!


  1. comment phoebe rencontre monica!
  2. rencontres charmes vosges.
  3. recherche femme malienne.
  4. Citations sur les rencontres;
  5. Oui, sa fille pense que je m'appelle Babar. On n'a encore jamais osé lui dire la vérité.

    Openblog #1 : Ces rencontres qu'on n'oublie pas - La bougeotte en famille

    Je vois ton oeil derrière ton mac J'ai 18 ans et je m'apprête à vivre mon premier entretien de recrutement dans une agence de publicité. Il me faut absolument ce job pour pouvoir suivre mes études en alternance. Et t'as déjà essayé d'être classe en tong et débardeur toi, hein? Tu vois, c'était pas gagné. J'arrive dans la société, il s'agit d'une petite entreprise familiale où tous les regards se braquent sur moi dès mon arrivée.

    Je remarque une jeune femme châtain clair, cheveux mi-long, de grands yeux bleus, qui m'observe l'air de rien, cachée derrière son écran d'ordinateur. Je ne sais pas pourquoi, mais ma première pensée à son sujet a été " Elle a une tête à être secrétaire d'ophtalmo ". Il se passe des trucs bizarres dans mon cerveau en période de stress.

    C'est donc ce jour là que j'ai recontré Brie Vent du Sud. J'ai 12 ans, je viens d'entrer au collège. Le monde des grands, wouah. Je suis collée à ma copine de l'école primaire mais j'observe toutes les têtes de ma classe. Et là, je les vois. Elles sont deux, une aux cheveux longs, la mèche laquée, et l'autre les cheveux mi-long, mi-frisée mi-lissée. Toujours au deuxième rang stratégie étudiée: Tant de coordination et d'exemplarité m'épate. Ensemble, on vit nos premières années de débauche, nos premiers amours avec celui qu'on appelera " Youri aux dents jaunes" et les autres , on fera tourner en bourrique nos surveillantes " Caroline au brushing parfait " et " Ecureuil " mais a t-elle eu un prénom un jour?

    Bref, on fera ensemble nos coups. Toutes ces rencontres et bien d'autres encore que je ne vous ai pas raconté confessionsintimes. Comme quoi, parfois sans s'en rendre compte, les gens font déjà partie de ta vie. Alors, à quel moment une histoire commence vraiment? Mam'zelle Touille Touille était aussi là le jour du fameux entretien de recrutement, mais elle était toujours de dos la coquine! Elles sont belles tes anecdotes: La vie est bizarre parfois L'une des meilleures amies que j'ai, j'ai été dans sa classe pendant 2 ans à la fac sans qu'on ne daigne s'adresser la parole.

    A peine connaissait-on le prénom l'une de l'autre. Il a fallu qu'un jour on décide de partir à l'autre bout du monde pour faire notre année de Licence pour qu'on apprenne à se connaître Et maintenant, je suis témoin à son mariage en ! Comme quoi ;. Ils font partie de nos vies à partir du moment, où par un geste, un mot un regard, ils répondent à un besoin, un manque ou une envie.

    Même les plus insignifiants.

    Openblog #1 : Ces rencontres qu’on n’oublie pas…

    Si tu cherches un psy, mon divan t'attend C'est toujours drôle de se souvenir de la première fois où tu as rencontré des gens qui font aujourd'hui partis de ta vie. Ca me fait toujours marrer de me remettre dans la situation de la première rencontre avec ce qu'on sait de la personne aujourd'hui et se dire "putain si j'avais su que Je me souviens de la fois ou je me suis rendue compte qu'une ancienne amie était dans ma classe le jour de la réntrée, j'étais saoulée , je la détestait, elle m'énervait.

    Et puis au fil des semaines, des années, c'est devenue une fille avec qui j'ai passé le plus clair de mon adolescence jusqu'au jour ou Aaaah, ça m'a filé des frissons tes histoires! Heureusement, je relis cette phrase culte pour me remettre d'aplomb: Et oui, parfois on ne se doute pas qu'un inconnu prendra bcp de place ds notre vie par la suite La magie du destin!

    Oh oui, j'ai grandement besoin d'un divan!

    Il y a des rencontres qu'on oublie pas

    Parfois les plus grandes amitiés commentcent ds la haine! Enfin pour moi, ça m'est jamais arrivé! Au fait, j'attends ta suite ds un futur article!

    Aelle chante Pointant le nord

    Oui j'ai qq petites chutes à mon actif Un peu d'émotion dans ce monde de brut, ça ne fait pas de mal de temps en temps! Ah la la